La sophrologie : alliée pour atténuer les Troubles du Sommeil

Sophrologie et Troubles du Sommeil à Rennes (35000)

Sophrologie et Troubles du Sommeil

Le stress, le surmenage et de nombreux autres facteurs mettent en péril chaque jour votre sommeil. A tel point que certaines personnes en deviennent insomniaques ou développent des troubles du sommeil importants

 

Les troubles du sommeil sont divisés en trois groupes principaux :

  • Les dyssomnies qui regroupent l'insomnie d'origine psychologique (incapacité à dormir la nuit), l'insomnie d'altitude, l'insomnie d'origine extérieure (extrinsèque), les troubles du sommeil liés à l'alcool ou à des médicaments et la narcoleptie
  • Les parasomnies qui sont des troubles du sommeil associés à des réveils nocturnes mais sans perturbation importante du sommeil ou altération de la vigilance au cours de la journée.
  • Les troubles du sommeil d'origine psychiatrique, neurologique ou liés à d'autres maladies.

 

Méditation

Les bienfaits de la sophrologie sur les Troubles du Sommeil : 

- Facilite l'endormissement

- Rend le sommeil plus réparateur

- Diminue les réveils nocturnes

- Traite l'insomnie

 

Le processus sophrologique va permettre de :

- Canaliser le flux de pensées freinant l’endormissement,

- Apprendre à se détendre par la respiration et la concentration,

- Retrouver les sensations agréables du coucher et du lever,

- Préparer le sommeil,

- Avoir une image positive du sommeil.

L’accompagnement sophrologique devra être parallèle à la mise en place de nouvelles règles d’hygiène du sommeil :

- Respect du rythme biologique

- Mise en place d'un rituel du coucher

- Se concentrer (sur autre chose que le fait de ne pas dormir

Le rythme biologique :

La journée d’un individu est constituée de cycles dits circadiens d’environ quatre-vingt-dix minutes (variables selon l’individu, ses activités, son âge, etc.

Ce rythme gère l’alternance veille/sommeil, les rythmes cardiaques et respiratoires, le rythme de la température corporelle et des hormones. Si l’on ne va pas se coucher lorsque les premiers signes de fatigue sont ressentis, il faudra attendre de nouveau quatre-vingt-dix minutes pour parvenir à s’endormir. Comme un train, si on le rate, il faut attendre le prochain.

Pour le réveil, il en est de même :  les cycles continuent.

Prenons un exemple : Vous ressentez vos premiers signes de fatigue vers 22 h 30. Tant pis pour le film en cours, le prochain train ne sera qu’à minuit. Vous réglez ainsi votre réveil à 6 h 30, soit huit heures plus tard. Si vous vous réveillez habituellement vers sept heures, il est préférable de vous lever trente minutes plus tôt en fin de cycle plutôt qu’au beau milieu de celui-ci, ce qui aurait pour effet de vous garder fatigué jusqu’à la fin effective de ce cycle, votre esprit étant toujours dans le train.

 

 

En améliorant la qualité du sommeil et du réveil, et en restaurant les capacités à dormir et à se reposer, la sophrologie améliore votre qualité de vie. Le stress, le surmenage et de nombreux autres facteurs mettent en péril chaque jour votre sommeil. 

Vous gagnerez en concentration et pourrez plus facilement prendre du recul.

 

Attention ! En aucun cas, la sophrologie ne remplace le traitement médicamenteux en cas de maladie.  De plus, un sophrologue ne pourra jamais réaliser de diagnostique ou de prescription. N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas de doute.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion