Savoir accueillir la séparation, le deuil et se reconstruire avec la sophrologie

Sophrologie et Séparation - Deuil

Séparation, Divorce

 

Que ce soit dans un divorce, une séparation ou un décès, la perte d’un être cher perturbe l’ensemble de l’organisme. Les émotions prennent le dessus, le corps entier exprime la tristesse. L’identité personnelle, sociale et familiale se trouve bouleversée. L’organisation et le rôle de chacun sont modifiés pour pallier à cette absence plus ou moins soudaine.

 

Une rupture amoureuse est un stress qui demande une adaptation de l’organisme, une réorganisation du quotidien et une nouvelle sécurité affective. Sur le plan physique, plusieurs symptômes sont à noter, comme la boule au ventre, un poids sur la poitrine, des difficultés à respirer et des douleurs éparses.

L’appétit et le sommeil s’en trouvent perturbés. Sur le plan psychique, le flot de pensées devient incontrôlable. Des obsessions et des ressassements peuvent ainsi naître. Les perturbations et idées fixes entraînent des difficultés de concentration et un manque d’attention dans les activités.

Sur le plan émotionnel, l’individu est submergé de vagues successives de sentiments tels que la tristesse, l’incompréhension, la peur, la colère, la culpabilité, la panique, et une sensation de vide affectif. La confiance en soi est blessée.

 

 

Qu’elle soit voulue ou non, une séparation est un temps de remise en question.

Un questionnement sur soi, sur sa capacité à aimer et être aimé, mais aussi sur ses choix et les décisions passées.

Dans le cadre de la sophrologie concernant une séparation ou un divorce, vous serez amené à :

Le Deuil

 

Le deuil n’évoque pas seulement la perte d’un proche. Il peut être associé à la fin d’une relation amoureuse ou amicale, à un changement brutal ou à la fin d’une période dans la vie. Dans tous les cas, le deuil s’accomplit en sept étapes :

 

 

 

La sophrologie permet de traverser ces étapes  et de trouver les ressources pour les affronter.

 Un individu perturbé doit se mettre à l’écoute de son corps pour reprendre le chemin du bien-être et se sentir encore exister. Il devra trouver un équilibre entre l’acceptation de l’absence et le souvenir. Il s’agit de vivre sa vie sans pour autant oublier l’objet de la perte. Pour s’adapter, le deuil doit être dédramatisé. L’individu devra ensuite retrouver une clarté d’esprit, éviter le ressassement et les pensées obsessionnelles envers cette perte. Un deuil crée une crise identitaire remettant en question le potentiel et les valeurs. C’est l’occasion de faire un tri pour retrouver son identité en y intégrant le fait d’avoir changé, ôter la douleur du passé et la peur de l’avenir sans la personne ou la situation perdue.

Attention ! En aucun cas, la sophrologie ne remplace le traitement médicamenteux en cas de maladie.  De plus, un sophrologue ne pourra jamais réaliser de diagnostique ou de prescription. N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas de doute.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion